Revenir au site

Faut-il, (et peut-on) manger 100% français?

La question de la souveraineté alimentaire...

Grâce à son climat et ses terres fertiles, la France est l'un des pays du monde pouvant produire un large panel de végétaux: des fruits, des légumes, des légumineuses, ou encore des céréales. La Camargue produit du riz, et certains endroits produisent même du safran français. Il est donc possible d'avoir une alimentation équilibrée et variée à travers la consommation de produits français. Cependant, cela implique aussi le renoncement à certaines autres denrées non-françaises, comme le cacao (un français moyen consomme plus de 7kg de chocolat par an).

Diversifier la production alimentaire française ne pourrait se faire qu'à une condition: celle de la réduction de la production -et de la consommation- de produits animaux. Afin de produire ces denrées, que ce soit la viande, les oeufs ou le lait, les agriculteurs sont forcés d'importer du soja, qui vient majoritairement d'Amérique Latine. Pour produire les 4 millions de tonnes le soja importées pour nourrir nos animaux, il faudrait l'équivalent des terres agricoles de trois départements français.

Manger 100% français semble aujourd'hui utopique, et pas forcément judicieux. L'export de certaines denrées françaises, comme le vin et le fromage, participe grandement au rayonnement international de l'hexagone.

D'autre part, afin de re-localiser la production, il faudrait augmenter notre consommation végétale. Les végétaux fortement protéinés, telles que les légumineuses et les céréales, remplaceraient les protéines animales afin d'éviter tout type de carence.

Il est vrai que certains produits français affichent parfois des prix plus élevés que d'autres produits importés, et que tous les ménages ne peuvent pas forcément assumer un tel coût. Cependant, des études ont montré qu'en se dirigeant vers un régime flexitarien, il est possible de consommer des produits de meilleure qualité et d'origine française, sans pour autant augmenter la part du budget des ménages consacrée à l'alimentation.

Pour aller plus loin:

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK